Le Tricot Solidaire à l’honneur sur France 2 ce vendredi et au ValJoly ce samedi 5 octobre !

 Les écharpes du défilé de mode Théophile Legrand 1

Elles n’ont pas fini de faire parler d’elles ! Elles ? Ce sont les tricoteuses solidaires, dont le challenge a été lancé à Fourmies en mai 2012, suite au défi « l’écharpe des records ». Alors que leurs plus belles créations ont été choisies pour intégrer les décors d’un film de cinéma « le beau monde », actuellement tourné en Normandie et en région parisienne (film qui sortira sur les écrans français en 2014), les tricoteuses seront mises doublement à l’honneur ce week-end.

 Le tricot solidaire sur France 2

Dans le journal de 13h sur France 2 !

Le premier rendez-vous est fixé ce vendredi 4 octobre à 13h, à la télévision, sur France 2 (sous réserve de modification, en fonction de l’actualité et des évènements du jour). Une équipe de la rédaction du journal de 13h d’Élise Lucet a en effet rencontré les tricoteuses fourmisiennes le jeudi 26 septembre à la maison des associations à Fourmies. Après le traditionnel partage de gâteaux et de café, elles ont interprété l’hymne des tricoteuses solidaires : « la ballade des tricoteux », une adaptation libre de « la ballade des gens heureux » de Gérard Lenorman, une chanson revue et modifiée par Marie-Thérèse Delacour. Elles ont ensuite expliqué à Barbara Six, la journaliste de France 2, en quoi leur participation au tricot solidaire est considérée aujourd’hui comme une vraie thérapie. Le Tricot Solidaire permet en effet de créer du lien social intergénérationnel, de sortir de l’isolement certaines personnes âgées, de se faire plaisir en faisant plaisir à son prochain et d’être utile, en rendant service à ceux qui en ont besoin. De plus, elles se font du bien d’un point de vue médical et psychologique. Le fait de tricoter permet effectivement de limiter la production de cortisol (l'hormone du stress) et d'accroitre celle de dopamine et de sérotonine (les hormones du bien-être). C’est aussi une façon de placer son corps dans un état de relaxation, proche de celui du yoga. Tricoter ralentit le rythme cardiaque et abaisse la pression artérielle. Cette activité permet également d'occuper agréablement ses mains et de modifier ainsi son comportement vis à vis des addictions, telles que le tabac et le grignotage...

Les écharpes Théophile Legrand 2

La folie du tricot : une cure de bien-être !

Et pour l'esprit ? Le tricot est aussi un bon moyen de prendre confiance en soi ! Si ses vertus sociales ne sont plus à démontrer (en permettant aux dames âgées de sortir de leur isolement en intégrant les clubs et en participant aux rencontres « Café' tricot »), le tricotage apporte également bonheur et fierté de porter sa propre œuvre ou de participer à des actions solidaires communes... Bref, au-delà de la relaxation et du bien-être, tricoter pour les autres peut redonner un sens à votre vie et permettre aux tricoteuses de se sentir utile ! Pour Paul Schuler, le coordinateur du Challenge, « ce reportage sur France 2, est aussi une occasion idéale de montrer aux Français une image positive, solidaire et dynamique de Fourmies et sa région. Loin des clichés habituels, ce challenge et nos tricoteuses solidaires sont la preuve que les habitants du territoire ne baissent pas les bras et qu’ils sont toujours aussi motivés pour réaliser de grands défis ! ».

 Les écharpes Théophile Legrand 3

Un défilé d’écharpes de mode ce samedi au ValJoly !

 Les tricoteuses solidaires fourmisiennes ont conçu cet été de nouvelles écharpes, librement inspirées des modèles de luxe et de la mode parisienne ou d’après des croquis imaginés par une jeune avesnoises de 18 ans : Maude Marquet. La jeune styliste, aidée par Nicolas Soulié, nous prépare un défilé insolite d’écharpes de mode, sous la forme d’un spectacle de danse. Cette prestation se déroulera lors de la cérémonie du Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile le samedi 5 octobre à 16h, au centre des conférences du ValJoly à Eppe-Sauvage. Avec l’aide d’une dizaine de danseuses et le renfort des tricoteuses, Maude Marquet proposera 3 tableaux mettant à l’honneur Théophile Legrand, son Prix de l’innovation Textile, puis pour le final : le défi de l’écharpe des records, qui continue aujourd’hui avec le Tricot Solidaire. Les écharpes seront ensuite vendues, juste après la cérémonie, au profit de l’opération « Octobre rose contre le cancer ».

Echarpe 12

 Déjà 5500 créations tricotées…

 A ce jour, plus de 5 500 créations (des poupées en laine, des vêtements, des couvertures ou des accessoires) ont déjà été réalisées. Les diverses ventes solidaires organisées à Fourmies, Féron, Lille, Paris, Châteaudun et Tourcoing ont rapporté à ce jour plus de 5500 €. 1158 € ont été collectés en faveur du Téléthon et 1156 € ont été donnés à la communauté Emmaüs. De prochains dons seront effectués au profit de la Croix Rouge, de la lutte contre le cancer et pour l’association Espace Vie Cancer. Divers dons de poupées, de bonnets, d’écharpes ou de vêtements ont été offerts à l’association des Petits Frères des pauvres, pour l’opération « Aidons Agathe » ou pour des kermesses d’écoles au profit d’enfants malades.

 Echarpe 15

1500 participants en France, en Belgique et en Suisse !

 Plus de 1500 personnes participent à ce défi fourmisien, avec une cinquantaine de relais en France, en Belgique et en Suisse. Après Fourmies, les relais les plus actifs se trouvent en Picardie (surtout dans l’Aisne à Saint Quentin, St Michel…), en région parisienne (Essonne, Paris et Seine-et-Marne), dans la région Centre (du côté de Châteaudun), en Bourgogne et en Bretagne (Côte d’Armor). Rappelons qu’il n’y a aucune contrainte, ni obligation. Toutes les techniques sont acceptées. Toutes les créations ou les dons de laine sont les bienvenus !

 Echarpe 1

Renseignements au 03 27 60 73 96 ou tricot@netcourrier.com ou www.tricotsolidaire.com